La cure de sébum, c’est-à-dire ne plus se laver les cheveux régulièrement, et le confinement font ils bon ménage ?

La « cure de sébum », qui fait de plus en plus d’adeptes en cette période de confinement, consiste à arrêter de se laver les cheveux pendant un temps, ce qui les rendrait plus beaux. 
• Blogueuses et Influenceuses profitent de cette période de confinement pour tester de nouvelles techniques beauté pour les cheveux. De nombreux articles (avec des photos de plus ou moins bon goût) sur la « cure de sébum » commencent à inonder la toile alors que de leur côté, les dermatologues sont beaucoup moins enthousiastes.

Par fainéantise ou par conviction, ne plus se laver les cheveux régulièrement n’aurait que des avantages, si on en croit les adeptes de cette méthode.

« L’idée, est que le sébum produit par le cuir chevelu ait le temps de redescendre jusqu’aux pointes" expliqueront certains.
Cette pratique permettrait de réguler le cuir chevelu, favoriser la pousse et améliorer la texture de la fibre.
Certains spécialistes sont à contrario, très sceptiques sur cette méthode, comme l’indique le Dermato Drey, le pseudonyme choisi par cette dermatologue installée près d’Aix-en-Provence et qui dispose depuis peu, de sa chaîne Youtube.« Le risque pour certaines personnes est que les levures abritées par le cuir chevelu prolifèrent, et donnent pellicules, mauvaises odeurs, ou dermite séborrhéique », estime le médecin, qui alerte sur un autre aspect, lié à l'actualité. " Le coronavirus ne traverse pas la peau ou le cuir chevelu, mais des particules virales peuvent se déposer sur les cheveux et y rester pendant plusieurs heures.
Les toucher, puis toucher son visage, est un risque de récupérer le virus."


D’autre comme, Eugenie Lamb, directrice de la dermatologie et professeure assistante au Mount Sinai Health System à New York, confirme cet avis.
Interrogée par “Well and good”, elle explique que : les cheveux “retiennent naturellement l’humidité sur le cuir chevelu.
Le sébum sécrété ainsi que la sueur, sont le terrain de prolifération des bactéries.
C’est ainsi qu’elles produisent des odeurs inconfortables.
Ce n’est pas le seul symptôme provoqué. Les cellules de peaux mortes qui ne sont pas éliminées peuvent engendrer des sensations de démangeaisons et/ou de sécheresses.
La conséquence extrême ? La chute des cheveux. L’experte précise que les bactéries peuvent se loger facilement dans le follicule et provoquer des infections et des pellicules sévères.
Elle indique tout de même que le cuir chevelu se régule seul naturellement. "Le no-poo fonctionne peut-être pour certains mais pas pour d’autres, il n’y a pas de vérité universelle”.

En conclusion, il est préférable de garder sa fréquence de lavage, tout en privilégiant les produits naturels.